Comment se créer de beaux souvenirs ?

Une main qui tient le livre "L'art de se créer des souvenirs"

« L’art de se créer de beaux souvenirs » (Meik Wiking)

J’ai acheté le troisième livre de Meik Wiking « L’art de se créer de beaux souvenirs » entre les deux premiers confinements. Avez-vous déjà eu l’impression que le temps passe à une allure folle et que vous souhaiteriez appuyer sur un bouton « pause » ? Comme si les moments passaient de plus en plus vite et que la mémoire semblait incapable d’en faire des souvenirs.

Pendant le premier confinement, j’ai réalisé qu’il fallait tirer le maximum du temps présent afin de pouvoir collectionner des souvenirs, des petits trésors de mémoire pour les moments où nous sommes loin de notre famille et de nos amis.

Meik Wiking est principalement connu pour son premier livre « Le livre du Hygge ». J’ai plongé dans « L’art de se créer de beaux souvenirs » et ses nombreuses photos et dessins. Voici ce qu’on peut retenir des grands points de ce livre :

  1. Maîtriser la force des premières fois
  2. Dans tous les sens
  3. Prêter attention
  4. Se créer des instants mémorables
  5. Le stabylo des émotions
  6. Pics et combats
  7. Des histoires pour anticiper la courbe de l’oubli
  8. Externaliser ses souvenirs

Ci dessous-vous trouverez quelques points détaillés de « L’art de se créer des souvenirs » qui m’ont particulièrement parlé :

Maîtriser la force des premières fois

Avez-vous déjà eu cette impression que vos meilleurs souvenirs s’étaient passés dans votre enfance ou dans votre adolescence ? Je suis certaine que oui.

Le premier point de « L’art de se créer des beaux souvenirs » serait de prendre conscience que nos premières fois auront toujours un goût beaucoup plus indélébile que « les fois d’après ». La première fois qu’on voit la mer, la première fois qu’on tombe amoureux, la première bière. Lorsque vous aurez pris conscience de cela, vous réaliserez que les fois suivantes ne sont pas moins bien, elle n’ont juste plus le goût de la découverte et de la surprise.

Dans tous les sens

On a tous notre madeleine de Proust ; une odeur, un goût qui nous ramène à un souvenir heureux. Ainsi, l’odeur des tomates me ramène en enfance dans la serre de mon grand-père. Il faudrait ainsi associer ses souvenirs à une odeur, un goût ou même un son. On a tous une musique qu’on associe à un moment particulier !

Prêter attention

Avez-vous déjà vu cette vidéo, où on vous demande de compter le nombre de passes que se font les joueurs en blanc. À la fin de la vidéo, alors qu’on vous demande si vous avez vu le gorille, une grande majorité des gens répondent par la négative.

Le troisième conseil du livre est donc celui-ci : faites attention à ce qui vous entoure. Pratiquez un maximum la pleine conscience lorsque vous serez dans un endroit ou avec des personnes pour créer un moment que vous ne voulez pas oublier.

Externaliser ses souvenirs

Les souvenirs sont faits pour être conservés autre part que dans sa tête comme les photos sont vouées à autre chose que de rester au milieu de milliers d’autres clichés sur son téléphone portable. Tenez un journal, écrivez-y vos journées ou même les moments mémorables la semaine. Faites des albums photos, développez vos photos et appréciez d’avoir le papier glacé entre vos doigts.

Matérialisez vos souvenirs.